faire l'école à la maison
Montessori en IEF

Comment faire l’école à la maison avec Montessori : 5 conseils pour organiser vos journées efficacement

Vous avez comme projet de faire l’école à la maison avec vos enfants ? Je suis sûre que vous vous demandez alors comment vous organiser. Il y a une multitude de manières d’enseigner à son enfant à domicile. Alors que certains parents opteront pour un enseignement à distance avec des cours par correspondance, d’autres préféreront prendre en main la scolarité de leur enfant, en préparant eux-mêmes leurs cours et programmes. 

Si, comme nous, vous choisissez de vous inspirer de la pédagogie Montessori, il vous faudra prévoir des séances de travail dédiées, mais aussi profiter de chaque occasion de faire participer l’enfant aux tâches de la vie quotidienne. Vous pourrez aussi bien sûr proposer d’autres activités, en fonction de vos goûts et de vos envies, telles que des activités manuelles, l’apprentissage de langues étrangères ou encore des ateliers scientifiques.

Dans cet article, je vous expose ma façon de faire avec mes enfants, et vous donne 5 conseils pour vous aider au mieux à vous organiser. Et si vous souhaitez aller plus loin, je propose des séances de coaching pour débuter l’IEF avec la pédagogie Montessori.

VOUS NE SAVEZ PAS COMMENT ORGANISER VOTRE ESPACE MONTESSORI ?

aménager son espace montessori

Dans cette mini formation, vous retrouverez un PDF et une vidéo avec :

  • des conseils
  • le nécessaire pour votre espace Montessori
  • le matériel pour l'école à la maison

1. Mettez en place un temps de travail spécifique

Pour faire l’école à la maison, vous aurez besoin de mettre en place des séances de travail avec le matériel Montessori. Dans ses écoles, Maria Montessori préconisait de mettre en place des temps de travail de 2h30 à 3h ininterrompues. L’enfant pouvait alors atteindre un niveau de concentration satisfaisant, lui permettant de se diriger vers des activités répondant à ses besoins profonds.

Comment faire l'école à la maison concrètement ?

En début d’année scolaire, commencez par des séances de 10 à 15 mn avec les petits de 2ans 1/2 ou 3ans. Avec des enfants de 4 ans, celle-ci pourront durer 1/2h, et même jusqu’à 3/4 d’heures ou 1h avec des enfants de 5-6ans. Puis, augmentez petit à petit la durée en fonction de la concentration de votre enfant. Vous n’êtes pas obligés de faire des séances de 3h tous les jours ! 1 ou 2 séances de travail par semaine peuvent suffire. A vous de fixer un rythme en fonction de vos possibilités. Mais essayez d’être réguliers.

A la maison, du fait qu’il y ait moins d’enfants et qu’il soit chez lui, votre enfant aura peut-être plus de mal à se mettre au travail. Qui n’a jamais été tenté de jouer à la place de travailler ? Mais l’avantage c’est, qu’une fois lancé, il sera moins distrait par ses camarades, et restera concentré plus facilement. Votre enfant atteindra alors peut-être plus rapidement son objectif ! L’avantage de faire l’école à la maison est que vous pourrez adapter la durée de la séance aux capacités de votre enfant !à 

Le phénomène de la fausse fatigue

enfant fatigué

Attention cependant à ce que l’on appelle la « fausse fatigue » qui peut apparaître au milieu de la séance ! Quand vous allez débuter les activités, l’enfant va rentrer en concentration. Il va prendre du matériel qu’il connaît, simple, facile et attirant. Puis va arriver une phase d’agitation, appelée « fausse fatigue ». On est alors tenté en général d’arrêter la séance et de laisser son enfant aller se défouler. Mais NON ! C’est à ce moment-là qu’il faut tenir bon et essayer de rediriger l’enfant vers un travail et de maintenir sa concentration. Plus facile à dire qu’à faire n’est ce pas ? Pour cela, il faudra aider l’enfant à se recentrer sur lui-même, afin qu’il puisse retourner en concentration. Vous pouvez vous servir de ce que Maria Montessori appelait la leçon du silence. Elle consiste à faire écouter à l’enfant le bruit de sa respiration, ou les bruits présents dans l’environnement.

Si vous réussissez à passer cette étape, votre enfant entrera alors dans une plus grande concentration. Il pourra alors réaliser son « grand travail ». Celui-ci consiste en un travail nouveau et difficile, en lien avec ses besoins profonds. Une fois ce dernier réalisé, l’enfant cessera l’activité dans le calme et la sérénité, et la séance pourra se terminer.

Des activités plus formelles

Pour faire l’école à la maison, j’ai fais le choix d’organiser de petites séances ou de petits ateliers pour compléter les activités Montessori. J’en profite alors pour faire de petites expériences ou des petits jeux à l’aide de supports pédagogiques. Ces activités viennent compléter les activités Montessori, notamment en sciences et découverte du monde. On peut aussi organiser une séance peinture ou bricolage. Ou encore, j’en profite pour leur enseigner les langues étrangères. Pour cela, j’utilise le programme trésor éducatif, qui propose une progression pré-établie pour l’arabe et l’anglais. Si vous voulez visiter leur site web et éventuellement vous inscrire à leur programme, c’est par là

(Pour information, il s’agit d’un lien affilié, c’est-à-dire que si vous souscrivez à l’un des programmes, je toucherai une commission, mais cela ne vous coûtera pas plus cher).

Le contrôle pédagogique quand on fait l'école à la maison

Un mot rapide suite à la loi votée abaissant l’âge de l’instruction obligatoire à 3 ans. Pour les familles faisant le choix d’instruire elles-mêmes leurs enfants à domicile, cela implique un contrôle de l’académie dès l’année prochaine. Nous n’en connaissons pas encore les modalités, mais voilà comment je vois les choses, et comment je compte me préparer.

Quand on fait l’école à la maison avec la pédagogie Montessori, il y a peu de traces écrites en maternelle. Pour garder une trace, j’utilise un document de suivi pour toutes les activités. J’y note la date de la première présentation, ainsi que celle à laquelle l’exercice est acquis. Entre les 2, je laisse une colonne pour noter les différentes observations, difficultés et progrès. En ce qui concerne les autres activités, je garde bien sûr les dessins ou peintures, que je range dans un cahier. Je note également toutes les activités que l’on réalise chaque jour afin de ne rien oublier. Ces documents me feront une bonne base pour rendre compte de la progression lors de l’inspection.

Pour présenter au mieux aux inspecteurs le travail de ma fille, je pense monter également un dossier photo. Celui-ci regrouperait les activités de manipulation faites lors de nos séances de travail. Ma fille étant entrée en lecture il y a déjà 6 mois, je pense également préparer 1 ou 2 vidéos de sa lecture, au cas où elle serait trop impressionnée pour lire devant un inconnu.

2. Appuyez-vous sur la vie quotidienne pour faire l'école à la maison

Les apprentissages informels

Les apprentissages informels découlent tout simplement des activités de la vie quotidienne. Ils sont très simples à mettre en place quand on veut faire l’école à la maison. Toutes les situations de la vie offrent des opportunités d’apprentissages : faire la cuisine, se promener, ou encore faire des courses. C’est pour cela qu’elles s’adaptent si bien à l’IEF (Instruction en Famille) ! Il vous suffira d’accompagner votre enfant dans son développement en le laissant expérimenter, en facilitant son autonomie, et en répondant à ses interrogations. Profitez de chaque expérience que vous offre la vie quotidienne pour éveiller votre enfant à de nouveaux horizons. Vous contribuerez ainsi à enrichir ses compétences et savoirs, et ce de manière naturelle.

faire l'école à la maison

Ce type d’apprentissage est entièrement compatible avec la vision de Maria Montessori. Sa méthode place en effet l’enfant au centre de ses apprentissages. Elle a, entres autres, pour objectif d’aider l’enfant à devenir autonome, ainsi que de l’aider à comprendre et à s’adapter au monde dans lequel il vit. Quoi de mieux alors pour comprendre le monde que de participer à la vie et aux activités quotidiennes ? (Pour en savoir plus sur ce qu’est la méthode Montessori et ses objectifs, je vous invite à aller lire cet article).

3. Laissez votre enfant jouer !

L'importance du jeu quand on fait l'école à la maison

A noter également l’importance du jeu. Les récentes études en neurosciences nous prouvent ses nombreux bienfaits. En effet ils permettent aux enfants de se défouler et de se décharger de leur stress, mais sont aussi bénéfiques pour le développement neuronal. Ne vous inquiétez donc pas si votre enfant passe ses journées entières à jouer : c’est normal et il en a réellement besoin !

De plus, le jeu a très souvent un intérêt éducatif car il permet à votre enfant d’apprendre énormément de choses, et de développer son imagination ! A noter aussi sa dimension sociale. Que ça soit du jeu libre ou des jeux de société, l’enfant apprend à interagir avec les autres et à respecter des règles. Ces apprentissages ne sont donc pas à négliger, surtout quand on veut faire l’école à la maison !

Les sorties en extérieur

Dans le même ordre d’idées, emmenez régulièrement votre enfant se défouler à l’extérieur. Dans votre jardin ou dans un parc. Votre enfant a besoin de cet espace de liberté pour laisser libre cours à son besoin de jeu et de dépense physique. Quoi de tel alors qu’un endroit sécurisé en pleine nature ? De plus, ça sera là encore l’occasion de découvrir de nouvelles choses : des plantes, ou encore des animaux. Il pourra également s’exercer à courir, à grimper, ou encore à sauter, choses qu’il ne peut probablement pas faire à l’intérieur. De belles occasions pour lui d’acquérir de nouveaux savoir-faire.

4. Inscrivez vos enfants à des activités de groupe

Quand on a pour projet de faire l’école à la maison et qu’on commence a en parler autour de soi, la question qui revient souvent est celle de la socialisation. « Ton enfant ne va-t-il pas s’ennuyer tout seul ? » « Comment va-t-il faire pour se faire des amis ? » Il y a de nombreuses façons de sociabiliser son enfant sans le scolariser pour autant, et de le faire côtoyer d’autres personnes de son âge. La socialisation commence dans votre entourage : lors de visites à votre famille, ou à vos amis. Vos enfants en profiteront pour jouer ensemble.

jeu collectif

Vous pouvez également inscrire votre enfant à des activités extra-scolaires, ou à un sport. Chaque enfant est différent et tous n’ont pas le même besoin de socialisation. Pour vous donner un exemple, ma fille va toutes les semaines à la baby-gym et au centre de loisirs. Cela lui suffit amplement. Voyez avec votre enfant et posez lui la question s’il voudrait passer plus de temps en collectivité.

N’hésitez pas non plus à vous inscrire à des activités avec d’autres familles d’enfants non-sco. Il existe des groupes de parents ou des associations dans chaque région qui organisent des sorties. Une bonne occasion de rencontrer de nouvelles personnes et de partager votre expérience.

Enfin pensez à fréquenter des lieux tels que les médiathèques ou les ludothèques. Votre enfant y retrouvera d’autres enfants mais aussi des adultes. Car il faut bien garder en tête que la socialisation ne s’arrête pas aux enfants du même âge, mais concerne la société toute entière. Et l’avantage d’instruire son enfant à la maison est de lui permettre de vivre au contact des autres en permanence.

5. Établissez un planning pour faire l'école à la maison

Sans vouloir se calquer sur le fonctionnement de l’éducation nationale avec un emploi du temps bien cadré, il peut être intéressant d’établir un planning. Au moins dans les grandes lignes, pour organiser au mieux vos journées. Vous pourrez y inscrire par exemple chaque semaine les activités que vous souhaitez proposer. Laissez suffisamment de souplesse, des modifications pourront alors y être apportées en fonction de vos envies. L’important est de vous adapter à votre enfant et à son rythme. En effet, il faut toujours rester dans la proposition. N’hésitez pas à lui demander son avis sur les activités qu’il souhaite pratiquer ou non. Lui seul pourra vous renseigner sur ses besoins. Le faire participer à l’élaboration de votre planning peut être aussi une bonne idée pour le responsabiliser.

Votre allié : le calendrier personnalisable

J’utilise moi-même un calendrier magnétique que j’ai acheté chez ouikili. Il est personnalisable, et nous permet de placer les différentes activités dans la semaine, ainsi que tout ce qui relève de l’organisation familiale (comme les courses par exemple). J’aime le côté magnétique qu’il propose car il permet de changer facilement les magnets de place en cas de besoin. J’essaye autant que possible de faire rentrer dans la semaine toutes les activités que je prévoie avec mes enfants pour faire l’école à la maison : nos séances de travail, les sorties, les activités manuelles, de cuisine, extra-scolaires ou encore la ludothèque.

Il permet aussi aux enfants de s’investir et de s’orienter plus facilement dans le temps. Il n’est pas rare que ça soit ma fille qui me rappelle ce qu’on a prévu le jour même avant que je lui en parle ! Avec de jeunes enfants de 3 ans, je vous conseille tout de même de ne pas programmer plus de 2 jours sur votre planning, afin qu’il ne soit pas perdu ! Vous pourrez augmenter petit à petit le nombre de jours affichés en fonction de ses capacités à se repérer dans le temps.

J’inclu également sur mon calendrier les temps de repas et de coucher. Cela afin de répondre à la période sensible de l’ordre que traverse l’enfant entre 0 et 6 ans. L’établissement de routines permettent en effet de rassurer les enfants de cet âge. Alors pourquoi s’en priver

Notre organisation

Je ne pouvais pas finir cet article sans vous parler de notre propre organisation.

Notre journée type

Ma fille est une grosse dormeuse car elle ne fait pas la sieste. Il est rare qu’elle se réveille spontanément avant 9h voir 9h30 (sauf si son petit frère passe par là). Je la laisse dormir autant qu’elle en a besoin, afin de respecter au maximum son rythme. Une fois le petit déjeuner pris, en fonction des envies, de l’humeur et du temps, plusieurs solutions s’offrent à nous. Soit nous sortons prendre l’air dans un parc avec aire de jeux, soit nous restons à la maison. Dans ce dernier cas, soit je laisse les enfants jouer, soit je leur propose une activité.

Nous profitons de la sieste du petit pour travailler avec ma grande. J’essaye de mettre en place des grandes séances de travail Montessori 2 fois par semaine au minimum. Sinon nous faisons de petits ateliers de découverte du monde, ou de la peinture. Après le goûter, nous sortons si le cœur nous en dit (en été surtout) ou je laisse les enfants jouer, jusqu’à l’heure du repas puis du coucher, en général vers 21h.

Notre semaine type

planning pour faire l'école à la maison

Pour faire l’école à la maison, j’essaye au maximum de varier les activités, en les proposant au moins une fois dans la semaine. Chaque semaine nous tentons de faire au minimum une activité manuelle, une grande sortie en pleine nature, une activité cuisine, un atelier scientifique, et une sortie à la médiathèque ou à la ludothèque. Auxquelles se rajoutent le centre de loisirs, la baby-gym, ainsi que d’autres sorties au parc selon le temps.

Mais il n’est pas toujours facile de rester organisée avec des enfants en bas âge. Mes enfants n’ayant pas du tout les mêmes rythmes et les mêmes besoins, il est parfois difficile de tout concilier, surtout au niveau des sorties. Ma grande se réveille tard et en fin de matinée le petit commence à fatiguer. Et après la sieste le temps ne se prête pas toujours à sortir (surtout en hiver) ! Alors ce que je décris là est mon idéal, à prendre avec des pincettes ! Je n’y arrive pas toutes les semaines…

Et vous ? Comment vous organisez-vous pour faire l’école à la maison ? Utilisez-vous un planning ? 

N’hésitez pas à partager avec nous ou à poser vos questions en commentaires, je me ferai un plaisir de vous répondre.
faire l'école à la maison
Si cet article vous a plu, partagez-le sur Pinterest !

Je m’appelle Séverine, j’ai 30 ans. Je suis maman de deux enfants de 5 et 2 ans. Il y a environ un an et demi, nous commencions avec mon aînée une belle aventure : celle de l’école à la maison. Soucieuse de laisser mes enfants évoluer à leur rythme et passionnée par la pédagogie Montessori, c’est tout naturellement que j’ai choisi de l’appliquer au quotidien et dans les apprentissages. Aujourd’hui, je souhaite aider les mamans qui débutent et souhaitent appliquer cette pédagogie chez elles, en partageant mon expérience, des astuces et des outils concrets.

2 Comments

  • Kawtar

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour vos articles qui sont très intéressants de par leur richesse.
    Je n’arrive pas à accéder à la formation sur l’organisation d’un espace Montessori, pourriez-vous m’y aider ?
    En vous remerciant.
    Cordialement.

    • Séverine

      Bonjour,
      Et merci pour votre retour !
      Effectivement il y avait une erreur dans le lien, le problème est résolu, vous pouvez accéder à la formation. En espérant qu’elle vous plaira 🙂
      Bonne journée à vous, à très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *