apprendre de ses erreurs
Parentalité

Apprendre de ses erreurs avec Montessori : 5 astuces pour accompagner votre enfant

En tant qu’êtres humains, nous commettons tous des erreurs. Mais ces dernières sont rarement vues de manière positive. Pourtant, il est désormais prouvé par les sciences cognitives qu’apprendre de ses erreurs est un passage obligé ! L’erreur est d’ailleurs le fondement de nombreuses pédagogies actives.

Maria Montessori leur accordait d’ailleurs une place toute particulière en créant du matériel auto-correctif. Ce dernier permet à l’enfant de se rendre compte seul de son erreur, de se corriger par la suite et de progresser.

Dans cet article, je vous explique pourquoi il est si important d’apprendre de ses erreurs, et comment réagir avec votre enfant à la maison.

VOUS NE SAVEZ PAS COMMENT ORGANISER VOTRE ESPACE MONTESSORI ?

aménager son espace montessori

Dans cette mini formation, vous retrouverez un PDF et une vidéo avec :

  • des conseils
  • le nécessaire pour votre espace Montessori
  • le matériel pour l'école à la maison

Mais qu'est ce qu'une erreur ?

D’après le dictionnaire, l’erreur est définie comme « un acte de l’esprit qui tient pour vrai ce qui est faux, et inversement ».

On peut donc dire que l’erreur est une mauvaise prédiction de notre esprit. En effet nous faisons tous des hypothèses, et nous ajustons nos comportements en fonction. Par exemple, si vous pensez que votre café est trop chaud, vous allez approcher la tasse de votre bouche et boire la première gorgée tout doucement pour vérifier votre prédiction. Si elle était bonne, vous avez adopté le bon comportement, mais si ça n’était pas le cas, vous aurez alors commis une erreur, et réajusterez tout simplement vos gestes. Les erreurs ne sont donc pas négatives, puisqu’elles permettent de percevoir ce qui ne va pas, et de modifier votre comportement en fonction des nouvelles informations reçues.

Bien que l’erreur puisse être à l’origine d’une faute, il ne faut pas confondre ces 2 concepts. La faute, elle, se définit comme « un manquement à la règle morale, une mauvaise action », et impliquera donc la responsabilité de la personne la commettant.

Quels avantages à apprendre de ses erreurs ?

Le fonctionnement du cerveau humain

Le neuroscientifique Stanislas Dehaene nous explique que les neurosciences cognitives ont identifié plusieurs facteurs déterminant la vitesse et la facilité d’apprentissage. Parmi ces derniers se trouve le retour d’information. (Pour en savoir plus sur les piliers de l’apprentissage, cliquez ici).

L’apprentissage serait donc déclenché dès lors que notre cerveau détecte une erreur dans nos prédictions. L’erreur est donc normale et obligatoire pour apprendre.

cerveau

Renforcer la confiance en soi

En plus de déclencher le processus d’apprentissage, se tromper est très bénéfique pour l’enfant ! Si l’erreur ne lui est pas reprochée, elle renforcera sa confiance en lui, ce qui est l’un des objectifs de la méthode Montessori, comme nous l’avons vu dans cet article. En effet l’enfant n’aura pas peur de se tromper puisqu’il n’associera pas l’erreur à un sentiment négatif. Il sera donc plus en confiance pour oser faire de nouvelles expériences, et se tromper à nouveau. De plus, un enfant qui apprend en se trompant sera plus autonome. L’erreur doit donc rester neutre et sans jugement pour que l’enfant en retire tous les bénéfices.

Comment apprendre de ses erreurs avec la pédagogie Montessori ?

Le matériel pédagogique utilisé en Montessori permet un apprentissage par l’erreur. Chaque matériel possède un contrôle de l’erreur, permettant à l’enfant de se rendre compte tout seul s’il s’est trompé, et de se corriger. Ainsi pas besoin qu’une tierce personne juge son travail, ce qui aurait pour effet de le démotiver. De plus, le matériel étant conçu pour être attrayant, il va maintenir l’attention de l’enfant afin de l’inviter à recommencer et répéter jusqu’à l’acquisition de la compétence visée.

jeu de construction

Par exemple avec un matériel sensoriel tel que les cylindres de couleur, l’enfant apprendra petit à petit à contrôler ses mouvements. En effet quand il essayera d’empiler les différents cylindres, s’il commet une erreur dans sa motricité, le tout risque de s’effondrer. Il réajustera donc ses gestes et améliorera sa motricité fine et ses capacités afin de parvenir à un résultat satisfaisant pour lui.

L’enfant pourra ainsi se tromper sans avoir peur du regard de l’autre. Ce mécanisme va également le rendre actif dans ses apprentissages, car il cherchera seul ses solutions. Sa confiance en lui n’en sera qu’améliorée, puisqu’il va accepter l’erreur, et oser se tromper

5 astuces pour aider son enfant à apprendre de ses erreurs à la maison

1. Laissez votre enfant faire ses propres expériences

L’apprentissage par l’expérience est nécessaire au petit enfant. Laissez-le explorer son environnement à sa guise. Ainsi il pourra essayer, manipuler, tester, se tromper, se corriger, recommencer, comprendre et apprendre ! Plus il répétera, et plus la mémorisation de la compétence ou du savoir visé sera facile.

Aménagez l’espace où votre enfant évoluera afin qu’il soit suffisamment riche en stimulations, afin de déclencher l’apprentissage. Retirez bien sûr tout ce qui pourrait être dangereux pour lui. Mais laissez-lui suffisamment d’objets intéressants à portée de mains qui répondent à son besoin de découverte. Faites-le participer aux activités de la vie quotidienne. Se servir de l’eau, passer le balai, préparer le repas, écosser les pois. Autant d’expériences qui lui permettront de mieux apprendre, surtout si vous lui laissez l’occasion de faire des erreurs. Examinez le comportement de votre enfant pour lui proposer les activités qui l’aideront à surmonter ses difficultés.

Par contre s’il vient à faire un geste inapproprié tel que déchirer un livre, casser un jouet ou bien taper, il doit être arrêté. Réorientez-le ensuite de manière ferme et bienveillante. Mais ne le punissez pas. Il apprendra d’autant plus vite !

2. N'intervenez pas lorsque votre enfant se trompe

Que ça soit lors d’un jeu, d’une séance de travail Montessori ou dans la vie quotidienne, retenez-vous d’intervenir si votre enfant se trompe ! Sauf si, bien sûr la situation représente un danger pour lui. Pour que votre enfant puisse apprendre de ses erreurs, il ne doit pas se sentir jugé. Mais cela demande un entraînement et une certaine maîtrise de soi. Qui n’a jamais couru vers son enfant pour lui enlever des mains son verre sur le point de tomber ?

Si l’erreur de votre enfant entraîne une conséquence, aidez-le à la réparer en lui montrant les bons gestes. Par exemple si de l’eau a été renversée sur la table, apprenez-lui à se servir de l’éponge s’il ne sait pas encore le faire seul. Cela renforcera son autonomie, pilier de la pédagogie Montessori.

Lorsque l’erreur survient avec du matériel Montessori, ne faites rien ! Le contrôle de l’erreur inclus mènera l’enfant à se rendre compte tout seul de son erreur quand il sera prêt.

3. Toujours faire remarquer une erreur avec bienveillance

Si l’enfant comment une erreur en réalisant une action où il n’y a aucun contrôle de l’erreur possible, vous pourrez la lui faire remarquer. Dans ce cas, faites attention aux mots que vous utilisez. Usez toujours de bienveillance en formulant des phrases positives. Restez le plus neutre possible. Décrivez simplement les faits et aidez-le à trouver une solution à son problème. Mais surtout ne lui adressez pas de reproches et ne le faites pas culpabiliser.

Si l’on reprend l’exemple du verre d’eau renversé, vous pourrez tout simplement décrire la situation. « Il y a de l’eau sur la table. Sais-tu comment pourrions nous faire pour nettoyer ? » Essayez toujours de faire raisonner votre enfant et de ne pas lui donner de réponse trop vite. Posez-lui les bonnes questions afin de le mener vers une solution adéquate. N’oubliez pas que toute aide inutile, même avec la meilleure intention, représente une entrave au développement de votre enfant.

apprendre de ses erreurs

Le cas particulier de la leçon en 3 temps

La pédagogie Montessori propose à l’enfant des leçons en 3 temps pour enclencher l’apprentissage de certaines notions telles que les lettres, les chiffres, ou encore du vocabulaire. Dans ce cas, apprendre de ses erreurs nécessitera toujours votre intervention. Le contrôle de l’erreur n’existant pas, ça sera donc à vous de donner le retour d’information à votre enfant, avec bienveillance bien sûr ! 

Prenons l’exemple de la présentation des chiffres 7, 3 et 5. Au moment de demander à votre enfant de vous montrer 3, celui-ci vous montre le 5. A ce moment-là, remontrez avec lui le 5 et dites simplement « oui ? 5 », puis montrez le 3 en disant « 3 ». Puis redemandez-lui de vous montrer le 3. S’il se trompe à nouveau, c’est peut-être qu’il est trop tôt pour l’instant et que votre enfant n’est tout simplement pas prêt. Dans ce cas attendez un peu avant de représentez ce matériel.

4. Valorisez les efforts de votre enfant pour lui permettre d'apprendre de ses erreurs

Nous avons vu que l’erreur est normale, et qu’elle fait partie du processus naturel d’apprentissage. Plutôt que de porter votre attention sur les erreurs commises par votre enfant, focalisez vous sur les efforts qu’il aura fournis. Tous les enfants n’ont pas les mêmes capacités. Inutile donc de les comparer entre eux. Certains seront plus à l’aise pour la lecture, d’autres pour les mathématiques. A chacun son domaine.

escalade

Faites attention également de ne pas rentrer dans le cercle vicieux des punitions et récompenses en fonction de si l’enfant à fait une erreur ou non. Mais mettez plutôt l’accent sur sa persévérance et ses efforts. Réjouissez-vous s’il vous interpelle lorsqu’il a réussi à surmonter une difficulté. Mais, s’il ne semble pas vous chercher, laissez-le seul à sa joie. L’important et qu’il intègre le fait que les erreurs l’aident à progresser et qu’il veuille se surpasser pour lui-même et non pour recevoir votre approbation ou une récompense.

5. Acceptez les erreurs et dédramatisez

Le meilleur moyen de faire accepter ses erreurs à l’enfant est déjà de lui permettre de se tromper ! J’insiste mais il est vraiment important de ne pas juger l’enfant afin qu’il conserve son envie d’apprendre et d’expérimenter. Réjouissez-vous de son erreur : votre enfant est en train d’apprendre quelque chose !

Le but de l’apprentissage étant de comprendre et de s’adapter à son environnement, l’enfant observe attentivement tout ce qui se passe autour de lui. Et, grâce à son esprit absorbant, il va s’imprégner de manière inconsciente de son environnement. Il va donc imiter le comportement des personnes qui l’entourent, donc le vôtre. Le meilleur moyen de l’aider à accepter son erreur et de lui faire comprendre que se tromper est normal est de reconnaître et d’accepter vos propres erreurs, et de les voir de manière positive ! A vous de jouer et de montrer l’exemple ! 💪

Nous voilà arrivés à la fin de cet article. J’espère qu’il vous a plu et qu’il vous aidera à mettre en place certaines astuces afin d’aider votre enfant à apprendre de ses erreurs.

Et vous ? Comment réagissez vous face aux erreurs de votre enfant ?
 
N’hésitez pas à partager avec nous votre expérience !
Apprendre de ses erreurs
Si cet article vous a plu, partagez-le sur Pinterest !

Je m’appelle Séverine, j’ai 30 ans. Je suis maman de deux enfants de 4 ans 1/2 et 20 mois. Il y a un peu plus d’un an, nous commencions avec mon aînée une belle aventure : celle de l’école à la maison. Soucieuse de laisser mes enfants évoluer à leur rythme et passionnée par la pédagogie Montessori, c’est tout naturellement que j’ai choisi de l’appliquer au quotidien et dans les apprentissages. Aujourd’hui, je souhaite aider les mamans qui débutent et souhaitent appliquer cette pédagogie chez elles, en partageant mon expérience, des astuces et des outils concrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *