vie pratique Montessori
Pédagogie Montessori

Vie pratique Montessori ✨ l’indispensable à savoir avant de se lancer à la maison

Connaissez-vous réellement ce qu’est la vie pratique Montessori ? Souvent zappée, négligée voire mal aimée par de nombreux parents, elle est pourtant INDISPENSABLE pour l’épanouissement et la bonne évolution de votre enfant par la suite !

Elle joue en effet un grand rôle dans la construction des apprentissages. Même si de prime abord, on se demande bien quel est l’intérêt d’apprendre à notre enfant à verser des graines sur un plateau. Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’au delà de l’objectif direct de verser, se cache de nombreux autres objectifs dits indirects. Et ce sont eux qui permettront à l’enfant de tirer un maximum de bénéfices de cette pédagogie.

Je vous conseille donc de ne pas la zapper, même si vous découvrez la pédagogie Montessori « un peu tard » et que votre enfant n’a plus 3 ans. Il y a toujours possibilité de revisiter la vie pratique et de proposer de nouvelles choses pour éveiller l’intérêt de votre enfant !

Retrouvez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur la vie pratique avant de vous lancer !

TU SOUHAITES ORGANISER LES APPRENTISSAGES DE TES ENFANTS ?

mon organisation Montessori à la maison

Dans cet atelier, je t’expliquerai : 

  • Ce qu'est réellement la pédagogie Montessori
  • Comment apprennent les enfants
  • Quoi observer pour leur proposer des activités adaptées
  • S'il est possible de la mettre en place à la maison malgré le budget, la place et tant d'autre choses qui te freinent pour te lancer !
  • Quels bienfaits cette pédagogie peut avoir sur tes enfants et leur épanouissement
.

Qu'est-ce que la vie pratique Montessori ?

Sous le nom de vie pratique Montessori se cachent une multitude d’activités ludiques issues de la vie quotidienne. Ce sont les premières activités présentées à l’enfant dans la méthode Montessori. Et les seules d’ailleurs que l’enfant réalisera durant le premier mois (voir les premiers mois) de sa scolarité dans les écoles Montessori. Et c’est une fois qu’il aura bien avancé qu’il pourra passer au matériel pédagogique sensoriel élaboré par Maria Montessori.

Les activités de vie pratique vont permettre à l’enfant de perfectionner les gestes dont il a besoin dans sa vie quotidienne, dans le but de s’adapter à son environnement et de devenir autonome. Transvaser, verser, enfiler, découper, visser, dévisser, nettoyer, ouvrir et fermer, trier. La liste des possibles est longue !

Mais elle sera utile aussi pour poser les bases de la pédagogie Montessori. Le but est d’aider l’enfant à intégrer les règles et les gestes nécessaires pour sa bonne évolution dans une ambiance Montessori. Que ça soit en classe, ou que vous pratiquiez Montessori à la maison.

étagère de vie pratique

Ces activités sont en général proposées sur des plateaux ou dans de petits paniers, afin d’en faciliter le transport par l’enfant. Ces plateaux se trouvant sur des étagères basses, afin de les mettre à disposition des enfants. Ils pourront ainsi se servir en toute autonomie et exercer leur libre choix. Mais cela lui permettra également de répéter l’activité autant de fois qu’il le souhaitera.

Objectifs de la vie pratique Montessori

Mais, vous allez me dire, quel intérêt de proposer ce genre d’activités puisque l’enfant peut acquérir ces compétences dans le quotidien ? Et bien, pour tout un tas de raisons que nous allons voir tout de suite ! Car, à côté de cet objectif d’autonomie et d’adaptation à l’environnement atteint à travers l’apprentissage de compétences spécifiques, la vie pratique vise de nombreux autres objectifs, trop souvent méconnus.

La coordination des mouvements

Les activités de vie pratique vont permettre à l’enfant de développer sa motricité, d’affiner ses gestes et donc d’apprendre à mieux coordonner ses mouvements. Coordination œil/main, motricité fine, motricité globale. À force de répétition, l’enfant arrivera de mieux en mieux à maîtriser ses gestes et à être précis dans ses mouvements. Mais aussi à contrôler le bruit qu’il fait avec son corps, en faisant attention de ne pas déranger les autres lors de ses déplacements.

À noter que le développement de la motricité de l’enfant va le préparer indirectement à l’écriture. Plus il musclera les doigts et sa main, plus la préhension du crayon lui sera facilitée !

Le développement de la concentration

Lorsque le jeune enfant de 2 ans 1/2-3 ans réalise ses premières activités, il ne sait pas encore se concentrer. La vie pratique va alors lui permettre d’apprendre à se concentrer de plus en plus longtemps. On commencera par quelques minutes jusqu’à 15 ou 20 minutes. On comprend alors l’importance de la vie pratique pour la suite des apprentissages. Car comment envisager de présenter un matériel de langage ou de mathématiques dans de bonnes conditions si l’enfant n’a pas acquis la capacité de se concentrer suffisamment longtemps ?

Cette concentration se travaillera notamment pendant les présentations. Mais comment faire avec les petits qui cherchent à toujours toucher à tout sans se concentrer justement ? Car 2mn à observer pour un tout-petit peut paraître énorme !!!

Bien que les avis divergent à ce sujet, il peut être intéressant de laisser l’enfant explorer le matériel en amont, sans avoir reçu de présentation. Car il va naturellement être attiré par ce matériel et aura du mal à attendre 2 mn pour ensuite devoir reproduire ce que l’éducateur ou le parent lui a montré. Lui laisser le temps de toucher, manipuler, expérimenter en amont va lui permettre d’être plus attentif lorsqu’on lui proposera de lui montrer comment faire le travail « correctement ».

J’avoue que je n’étais pas pour au départ, jusqu’à voir mon fils dès ses 2 ans se concentrer de très longues minutes sur la table de Pythagore ! Ce qui m’a amenée progressivement à me repositionnée sur cette question délicate. 😉

La satisfaction du besoin de répétition

L’étude du développement de l’enfant nous apprend que l’enfant a ce besoin de répétition, nécessaire à l’intégration d’une compétence.

Or, bien souvent dans la vie quotidienne, nous sommes tenus à des impératifs de timing et de résultats. L’enfant doit faire vite, l’enfant doit faire correctement… Mais, pour bien apprendre les jeunes enfants ont besoin de temps. Qui n’a jamais enfiler les chaussures et le manteau de son enfant au moment de partir se confrontant bien souvent au refus de l’enfant qui lui veut faire tout seul ?

L’avantage avec les activités de vie pratique Montessori, c’est que l’enfant ne sera pas confronté à un enjeux de temps, ni de résultats. Par exemple, il ne va pas faire du découpage pour créer quelque chose en particulier. Mais tout simplement pour le plaisir de découper et de manipuler les ciseaux.

Il ne va pas ouvrir et fermer ses boutons dans le but de s’habiller et de sortir, mais juste pour le plaisir de le faire.

Et il sera libre de répéter autant de fois qu’il en aura envie ! Sans stress, et selon son propre rythme. Ce qui répondra aux besoins de l’enfant de répétition.

La construction de l'esprit logique

Nous allons montrer à l’enfant lors des activités un enchaînement de gestes. Mais aussi une manière d’organiser son espace, qu’il apprendra petit à petit à structurer. Au départ il ne reproduira pas nos gestes à l’identique, et c’est normal ! Il ne faut surtout pas le reprendre. Cela fait partie du processus. Mais il y parviendra petit à petit, à force de répétition, au fur et à mesure que son esprit logique se construira.

Le développement de la confiance en soi

vie pratique Montessori

Dernier objectif, et non des moindres : le développement de la confiance en soi. À force de répéter, l’enfant va acquérir de nouvelles compétences. Qu’il pourra réutiliser dans la vie de tous les jours. Il va gagner en autonomie et en indépendance. L’idée est d’accompagner l’enfant avec bienveillance et lui permettre de s’auto-corriger avec le matériel. Sans que l’adulte ne lui fasse la moindre remarque. Alors, il y a de grande chances pour que sa confiance en lui soit boostée ! Donc attention à votre posture avec votre enfant. Ne lui faites pas de reproches s’il se trompe. Restez neutre et contentez-vous de l’encourager.

Le matériel de vie pratique Montessori

Les activités de vie pratique utilisent des objets du quotidien, adaptés à la taille de l’enfant. Tels que des ustensiles de cuisine par exemple. Et ce pour plusieurs raisons. Déjà le matériel Montessori est constitué de matériaux nobles. Plus beaux, plus enrichissants, et plus attrayants pour l’enfant. Ce dernier va aussi pouvoir se projeter dans leur utilisation, et comblera son besoin de « faire comme les grands ». Donc évitez au maximum les jouets d’imitation en plastique !

Utilisez du matériel cassable. Bien sûr qu’il pourra y avoir quelques accidents ! Mais cela apprendra d’autant plus à l’enfant à prendre soin des objets. Car il pourra ainsi saisir la valeur des choses. Quand mon pichet tombe, il se casse. Je dois donc faire attention à ne pas le faire tomber.

Pour cela, vous pourrez prévoir un petit stock de réserve !

Quelques idées d'activités de vie pratique Montessori

Il y a plusieurs types d’activités de vie pratique dans la progression proposée par la pédagogie Montessori.

Les activités préliminaires

Elles permettront à l’enfant d’être autonome dans son environnement. S’asseoir, se déplacer sans bruit, s’installer sur un tapis.

Les activités du soin de l'ambiance

L’enfant va ici apprendre à prendre soin de son environnement et s’adapter à celui-ci. On pourra proposer des activités de versés (graines, eau), de transvasement (de pompons ou de coquilles d’escargots à l’aide de pinces), de couture, de fermer et d’ouvrir (boîtes, cadenas, boulons), de pliage (tissu, papier). Mais aussi de nettoyage (passer le balai, la poussière, essuyer avec une éponge). Quand l’enfant grandit on pourra lui proposer aussi de s’occuper des plantes par exemple.

Les activités du soin de la personne

Avec les cadres d’habillage, la table de la personne, ou encore le lavage des mains, l’enfant va apprendre à prendre soin de lui.

La leçon de silence,
et les activités de grâce et courtoisie

La leçon de silence, dont je vous parle longuement dans la formation « Mon organisation Montessori », est un ensemble de propositions faites à l’enfant pour qu’il retrouve calme et concentration durant la séance de travail. Respiration, écoute des bruits de l’environnement, regarder un objet. Les possibilités sont multiples !

À travers la réalisation de scénettes, la grâce et courtoisie apporteront à l’enfant des modèles de comportement, qui l’aideront à une meilleure socialisation.

Il existe beaucoup d’autres activités de vie pratique. Qui pourront varier en fonction de la culture de l’enfant. Vous pourrez d’ailleurs en inventer vous-même, en fonction des besoins de votre enfant. Il vous suffira de l’observer dans son quotidien et de voir à quel moment il a besoin d’aide, afin de répondre à sa demande « aide-moi à faire seul ». Faites bien attention cependant à ne proposer qu’une seule difficulté à la fois lors de vos activités pour ne pas embrouiller l’enfant !

J’espère que cette présentation de la vie pratique Montessori vous a plu. Et qu’elle vous aura donné tout un tas de bonnes raisons pour la mettre en place et ne surtout pas la zapper !
N’hésitez pas à partager avec nous en commentaires les activités de vie pratique que vous mettez en place chez vous avec vos enfants !
vie pratique Montessori
Si cet article vous a plu, partagez-le sur Pinterest !

Je m’appelle Séverine, j’ai 30 ans. Je suis maman de deux enfants de 5 et 2 ans. Il y a environ un an et demi, nous commencions avec mon aînée une belle aventure : celle de l’école à la maison. Soucieuse de laisser mes enfants évoluer à leur rythme et passionnée par la pédagogie Montessori, c’est tout naturellement que j’ai choisi de l’appliquer au quotidien et dans les apprentissages. Aujourd’hui, je souhaite aider les mamans qui débutent et souhaitent appliquer cette pédagogie chez elles, en partageant mon expérience, des astuces et des outils concrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *