Comment apprendre autrement ? Faciliter l'apprentissage avec ces 5 méthodes alternatives. #apprendre #apprentissage #apprendreautrement
IEF et apprentissages,  Supports pédagogiques

Comment apprendre autrement ? 5 méthodes alternatives pour faciliter les apprentissages

L’apprentissage est quelque chose d’inné. En effet, tout être humain apprend spontanément dès la naissance : à manger, à parler, à marcher etc… Pour un bébé, tout cela paraît naturel, et il est relativement facile de respecter son rythme.

Mais, lorsque nous abordons les apprentissages scolaires, c’est tout autre chose… Un programme à suivre, des compétences à acquérir. Pour tous, au même moment. Et beaucoup d’enfants présentent alors des difficultés scolaires…

Pourquoi ? Déjà parce que chaque enfant est différent ! Et les intérêts des uns à un moment donné ne seront pas les mêmes que ceux des autres. Mais aussi parce que le système éducatif ou certaines pratiques pédagogiques ne conviennent pas à tous les enfants : à chacun sa manière d’apprendre ! En tant que parent, on sera alors tentés d’utiliser des méthodes différentes, pour permettre à l’enfant d’apprendre autrement !

Mais comment faire concrètement ? Dans cet article, je vous donne 5 pistes pour y voir plus clair !

Et vous allez voir que ces pistes sont tout à fait compatibles entre elles. Je les utilise moi-même au quotidien dans l’instruction de mes enfants. Et c’est d’ailleurs sur chacune d’elles que je me base pour créer mes packs d’activités thématiques, que je propose tous les mois à mes enfants.

TU SOUHAITES ORGANISER LES APPRENTISSAGES DE TES ENFANTS ?

mon organisation Montessori à la maison

Dans cet atelier, je t’expliquerai : 

.

1. Apprendre autrement en donnant du sens à l'apprentissage

1ère grande question à se poser : pourquoi est-ce que l’on apprend ? Pour faire plaisir à maman ? Avoir une bonne note ? Pour s’occuper ? Parce que ce savoir nous sera utile dans 10 ans ?

Qu’on se le dise, si l’enfant ne voit pas l’intérêt « immédiat » d’un apprentissage, il sera compliqué pour lui de l’intégrer. Et c’est souvent ce qu’on peut voir dans les écoles. Les enfants apprennent parce qu’on leur a dit de le faire… Mais ils n’en comprennent pas toujours forcément la raison. Alors forcément, les apprentissages peuvent être difficiles…

Mettez-vous à la place de l’enfant. Auriez-vous envie de fournir des efforts pour apprendre une langue étrangère si vous ne comptez pas vous rendre dans le pays en question ? Peut-être apprendrez-vous quelques phrases pour faire plaisir à la personne qui vous l’enseigne. Ou parce qu’on vous menace de vous priver de regarder la télé si vous n’y parvenez pas. Mais que restera-t-il de cet apprentissage quelques semaines plus tard ? Probablement pas grand chose…

Et bien c’est pareil pour l’enfant ! Et surtout pour les jeunes enfants, qui n’ont pas encore acquis la capacité d’abstraction nécessaire pour se projeter dans le futur ! Il va donc falloir adapter nos pratiques pédagogiques.

Comment faire ?

Pour donner du sens aux apprentissages, il faudra donc confronter l’enfant à une situation dans laquelle il aura besoin de la compétence en question. Afin qu’il comprenne qu’il en a besoin pour aller plus loin et pouvoir faire seul quelque chose.

Et le meilleur moyen d’y parvenir et de les laisser agir par eux-mêmes, et expérimenter.

Prenez une recette de cuisine par exemple. Au lieu de dire à votre enfant ce qu’il doit faire, à quel moment et comment, laissez-le

  • lire la recette ;
  • compter le nombre d’œufs,
  • peser la farine…

Il aura alors l’occasion de travailler beaucoup de compétences différentes !

Points positifs et négatifs

Les occasions dans la vie quotidienne ne manquent pas, à partir du moment où l’on fait participer nos enfants avec nous, et cette méthode s’adapte facilement à différentes situations.

  • se repérer sur une carte pour se rendre à un endroit en particulier,
  • aller acheter le pain et compter son argent,
  • lire une notice pour monter un meuble etc…

Le point négatif cependant est qu’il faudra faire preuve de patience et de lâcher prise car non ! Les choses ne seront pas faites parfaitement (surtout au début). Et l’enfant pourrait aussi avoir envie de s’y prendre d’une manière différente de la notre. Il faudra aussi prévoir un certain temps pour laisser l’enfant faire seul. Autant de paramètres à prendre en compte avant de se lancer.

2. Apprendre autrement en s'appuyant sur la curiosité naturelle de l'enfant

En plus de donner du sens aux apprentissages, nous allons vite être confrontés à un problème de taille : la motivation de l’enfant ! Et oui ! Sans motivation, il va être difficile pour l’enfant de passer à l’action. Alors comment motiver un enfant qui, à première vue n’a rien envie de faire et ne s’intéresse à rien ?

Avant toute chose, il faut savoir que la curiosité est naturelle chez l’enfant ! S’il n’est pas « coupé dans son élan », un enfant posera d’innombrables questions sur tout ce qui l’entoure ! Et c’est souvent nous, parents, éducateurs, ou enseignants, qui coupons nets aux questionnements de l’enfant. Parce que…

  • on ne sait pas ;
  • au bout de la 100ème question de la journée, nos nerfs sont mis à rude épreuve ;
  • nous sommes fatigués ou (pré)occupés ;
  • « tu n’as pas l’âge pour apprendre ça, tu le verras au CP ».

Bref… autant de raisons qui font que, sans s’en rendre compte, on coupe parfois l’herbe sous le pied à nos enfants. Et après bon courage pour les remotiver !

(N’y voit aucun jugement de ma part, ça m’arrive aussi régulièrement ce genre de situations !)

Comment faire pour remotiver un enfant ?

Ma recette pour apprendre autrement en m’appuyant sur la motivation et l’enthousiasme des enfants ? Ajouter une once de mystère, challenger l’enfant, mettre à contribution son imagination ! Les enfants s’enthousiasment pour un rien alors autant en profiter !

Vous allez me dire que ça n’est peut-être pas naturel chez vous… Je vous rassure chez moi non plus ! J’avoue qu’il faut se forcer un peu au départ, mais on se prend vite au jeu !Et depuis que j’utilise cette technique, les résultats au niveau de la motivation sont surprenants ! Même ranger les chambres sont l’occasion de grandes enquêtes policières pour retrouver le petit élément perdu du jeu. Sans parler que ça fait travailler aussi l’esprit d’équipe et la collaboration !

Comment apprendre autrement. #enfants #enfantlecture #apprendreautrement

J’utilise beaucoup cette technique, notamment autour des activités thématiques que je propose aux enfants (et que vous pourrez retrouver ici).

Une fois le thème choisi, je l’aborde avec des livres et des jeux (c’est le point d’après), et de manière à faire appel à l’imaginaire des enfants, qui bien souvent n’ont plus besoin de moi et prennent le relai pour s’inventer des histoires ! Ce qui aboutit à des questions et des recherches de plus en plus poussées sur les thèmes en question.

3. Apprendre autrement en passant par le jeu

La meilleure manière d’apprendre pour un enfant ? Le jeu ! Ca n’est pas pour rien qu’un enfant est naturellement porté vers le jeu ! C’est qu’ils permettent aux enfants d’apprendre en toute simplicité ! Activités ludiques, jeux éducatifs, le choix ne manque pas ! Pour chaque jeu, il est possible de relier un apprentissage (et une compétence du cycle commun de l’éducation nationale, si vous faites l’école à la maison.

Vous voulez enseigner les mathématiques ? Un jeu de uno sera parfait !

Développer l’esprit logique et le raisonnement ? Les jeux smart games seront parfait pour ça !

Pour développer le langage oral ? Pourquoi ne pas proposer une partie de téléphone arabe ou de taboo ?

Et pour apprendre à lire ? Le jeu des sons, ou encore proposer des rallyes lecture.

Développer la coopération entre enfants ? Il existe de nombreux jeu de société coopératifs. Si vous avez une ludothèque à proximité, je vous conseille vivement d’aller y faire un tour !

Si cette approche pédagogique par le jeu vous intéresse, je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil à la méthode pédagojeu de Sandrine et Christophe. Dans leur programme, ils ont fait correspondre chaque compétence du cycle commun à un ou plusieurs jeux.

4. Apprendre autrement grâce aux pédagogies actives

Pédagogie Montessori, pédagogie Steiner ou encore Freinet. Toutes ces « nouvelles pédagogies » ont le vent en poupe en ce moment ! Et de nombreuses écoles privées ont vu le jour ces dernières années !

Leur point commun ? Permettre à l’enfant d’être acteur de ses apprentissages, et d’apprendre autrement par la manipulation de matériel pédagogique et l’expérience.

Mon coup de cœur ? La pédagogie Montessori ! Concernant à la fois les maternelles, mais aussi les enfants de l’école primaire, elle s’adapte merveilleusement bien au rythme et au développement de l’enfant. Le matériel didactique proposé est en soi source de motivation pour les enfants, qui ont tout de suite envie de le manipuler !

Les avantages pédagogiques en Montessori

Jeu pour enfant afin d'apprendre autrement. #jeuenfant #jouet #enfant

À l’aide d’un matériel sensoriel et concret, les enfants vont pouvoir intégrer très jeunes de nombreux concepts abstraits. Notamment au niveau des mathématiques. Le système décimal, le carré et le cube des nombres etc… Le matériel concret va également permettre aux enfants de comprendre le sens pédagogique des tables de multiplication, et donc en faciliter leur mémorisation. Ça n’est que plus tard qu’ils seront amenés petit à petit vers l’abstraction.

Même la lecture passe par le concret avec un apprentissage multi-sensoriel, grâce notamment au matériel des lettres rugueuses. Approche prônée et validée par les neurosciences.

Cette pédagogie permet également de suivre le propre rythme de l’enfant. On n’a pas d’attente ici en terme de réussite scolaire. Mais on va amener les enfants vers la lecture, l’écriture, les mathématiques, la culture etc… en s’appuyant sur leurs intérêts, et en fonction des périodes sensibles qu’ils traversent. En effet, en Montessori, l’enfant est libre de choisir ce sur quoi il veut travailler, ce qui renforce sa confiance en soi et son plaisir d’apprendre.

Les points négatifs de la pédagogie Montessori

Et oui, tout n’est pas rose, ça se saurait ! Le gros point négatif de cette pédagogie est le coût du matériel ! Cela représente un gros budget, surtout pour une application à la maison. Mais il est possible de faire du Montessori sans matériel, en adoptant une posture particulière pour accompagner les enfants avec bienveillance. Mais aussi à l’aide d’activités qui en respectent l’esprit et les grands principes (autonomie, besoin de répétition etc…). Vous en retrouverez d’ailleurs de nombreuses dans mes packs d’activités de supports pédagogiques thématiques, qui vous permettront de proposer des activités Montessori sans avoir à investir de grosses sommes dans du matériel.

2ème point négatif, la nécessité de se former pour apprendre à bien présenter le matériel. Car bien qu’intuitif pour certains, il est important d’apprendre à s’en servir correctement. Le matériel Montessori a vraiment été conçu scientifiquement, et dans chacun d’entre eux se cache des objectifs directs et indirects. Si vous formez vous intéresse, RDV ici pour découvrir les formations que je propose.

5. Apprendre autrement grâce à la pédagogie positive

Cette approche pédagogique prend en compte l’enfant et l’élève dans la globalité de ses besoins, au niveau cognitif, émotionnel relationnel et physique. Elle prend en compte le bien-être et l’épanouissement des enfants pour apprendre autrement, et avec plaisir !

Voici quelques outils pédagogiques utilisés :

  • la relaxation ;
  • les différents profils d’apprentissages ;
  • le mind mapping ;
  • les jeux (encore) ;
  • les lapbooks ;
  • la brain gym ;
  • communication non violente ;
  • réflexes archaïques ;
  • ou encore la gestion mentale.
Enfant qui joue sur la plage pour apprendre autrement. #plage #enfantquijoue #enfant

Si vous souhaitez découvrir d’avantage ce qu’est la pédagogie positive, je vous conseille le livre de Audrey Akoun et Isabelle Pailleau : « Apprendre autrement avec la pédagogie positive« .

Cet article touche à sa fin.
J’espère qu’il vous a plu et qu’il vous donnera des pistes pour accompagner vos enfants et les aider à apprendre autrement.

Vous retrouverez dans mes packs d’activités thématiques de nombreuses activités issues de ces méthodes alternatives. Si vous souhaitez recevoir un nouveau pack par mois, RDV ici pour en savoir plus.

Et vous ?

Est-ce que vous utilisez des méthodes alternatives pour apprendre autrement avec vos enfants ?

N’hésitez pas à partager avec nous votre expérience en commentaires !

Comment apprendre autrement ? 5 méthodes pour faciliter les apprentissages. #pédagogieallternative #pédagogiemontessori #apprendreautrement
Si cet article vous a plu, partagez-le sur Pinterest !

Je m’appelle Séverine, j’ai 32 ans. Je suis maman de deux enfants nés en 2014 et 2017. En avril 2018, nous commencions avec mon aînée une belle aventure : celle de l’école à la maison. Soucieuse de laisser mes enfants évoluer à leur rythme et passionnée par la pédagogie Montessori, c’est tout naturellement que j’ai choisi de l’appliquer au quotidien et dans les apprentissages. Aujourd’hui, je souhaite aider les mamans qui débutent et souhaitent appliquer cette pédagogie chez elles, en partageant mon expérience, des astuces et des outils concrets.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

🦖 TON PACK D'ACTIVITÉS MONTESSORI PRÊT À L'EMPLOI AUTOUR DES DINOSAURES
pour stimuler la curiosité et l’envie d’apprendre de tes enfants de 3/8 ans. 🦖
(Le pack dinos est en promotion jusqu'à dimanche soir)
DÉCOUVRE LE PACK MAINTENANT !
+ +